Aude Franjou se définit comme « une femme sculpteur qui utilise le chanvre et le lin comme moyen d’expression ».

Aude Franjou travaille l’essence même du chanvre : matière végétale par nature, matière figée par la main de l’homme qui le transforme en cordes, il redevient une matière vivante par passion.

Dans l’atelier, les cordes épaisses sont déployées au sol, formant de mystérieux mouvements. Ce n’est qu’à force de patience et de constance que la sculptrice conquiert chacune des lianes brutes en les enserrant d’un fil souple et en les revêtant de couleurs nuancées et profondes.

Sensibles à la sécheresse des belles journées et à l’humidité des heures hivernales, les sculptures créées ploient et se déploient au fil du temps. Elles sont époustouflantes parce qu’elles sont justes et qu’elles laissent l’observateur libre dans sa manière de ressentir.

Aude Franjou, électron affranchi dont les œuvres offrent la conviction que chaque jour ne peut se vivre qu’intensément.

Marie-Victoria Fleiss